Comment choisir un récepteur Bluetooth ?

TOP 5 des récepteurs Bluetooth 2018

RécepteurAvantagesTests
1 Advance Acoustic WTX-1000
Le choix des audiophiles
Restitution sonore parfaite
Rapport signal bruit optimisé
Bouton ON/OFF
Appairage simple
Certification AirBlue
Connection digitale ou analogique au choix
Diversité des entrées
Lire le test
2 Advance Acoustic WTX 500
Toute la fidélité sonore dans un boitier compact
Le prix
Restitution sonore parfaite
Appairage simple
Certification AirBlue
Les fiches RCA mâles plaqué or
Compact
Lire le test
3 Philips AEA2700
Le meilleur rapport qualité/fonctionnalités/prix
Lire le test
4 Récepteur Audio Bluetooth Logitech
Notre meilleur prix
Le prix
Le design
Possibilité de connecter plusieurs appareils
Lire le test
5 Avantree Roxa Plus
Efficacité et simplicité
Le prix
Très faible latence
Port USB de charge
Lire le test

Guide d’achat : Tout savoir sur les adaptateurs audio Bluetooth

Qu’est-ce qu’un adaptateur audio Bluetooth ?

Un adaptateur audio Bluetooth est un boîtier dont la fonction est de recevoir ou de transmettre une source sonore sans fil. Néanmoins, les fabricants comme Avantree, Philips, ou encore Advance Paris, ont saisi l’intérêt d’équiper leurs dispositifs d’entrées ou de sorties analogiques et numériques afin de pouvoir les raccorder à du matériel plus ancien à l’aide d’un câble.

back to menu ↑

Quelle est la différence entre un récepteur et un transmetteur Bluetooth ?

Un récepteur Bluetooth est un appareil permettant réceptionner une source sonore numérique provenant d’un périphérique distant (téléphone mobile, tablette, ordinateur) via un signal Bluetooth. Il va ensuite le transmettre à un autre appareil auquel le boitier est relié à l’aide d’un câble et diffusera le flux audio ainsi reçu.

Certains récepteurs audio Bluetooth peuvent revêtir la double fonction de récepteur (RX) mais aussi de transmetteur (TX). Ils peuvent donc émettre le son vers un autre appareil capable de le recevoir et le diffuser sans fil.

Pour équiper votre ampli de salon d’un adaptateur audio Bluetooth pour chaîne Hi-Fi, vous aurez donc juste besoin d’un récepteur. Pour recevoir le son de votre téléviseur sur un casque, vous devrez opter pour récepteur qui fait aussi fonction de transmetteur !

back to menu ↑

Quels usages pour un adaptateur audio Bluetooth ?

A l’ère du numérique et avec l’avènement des appareils connectés, l’écoute de la musique elle aussi suit le mouvement. Les enregistrements départ analogiques sont devenus numériques. Désormais grâce à la Wi-Fi et au Bluetooth, le son peut être diffusé sans fil en direct depuis un smartphone ou une tablette.

De nombreux matériels audio ou vidéo ne transmettent encore le son qu’à l’aide de câbles. Il est donc grand temps de moderniser tout à l’aide d’un adaptateur audio Bluetooth !

Un adaptateur audio Bluetooth peut soit : recevoir le son, soit le transmettre. C’est la raison pour laquelle vous pouvez imaginer une multitude d’usages possible, comme :

  • Moderniser votre vieille chaîne Hi-Fi en lui permettant de recevoir de la musique depuis votre smartphone en utilisant des services de streaming audio comme Deezer ou Spotify
  • Transmettre le son de votre téléviseur à votre Home Cinéma
  • Recevoir le son directement dans un casque Bluetooth
  • Moderniser votre autoradio
  • Animer une soirée en musique en toute liberté

Apt-X Low Latency : idéal pour le couplage à la vidéo

back to menu ↑

Les avantages du Bluetooth sur la Wi-Fi

La technologie Bluetooth permet l’échange de donnée sans fil à très courte distance à l’aide des ondes radio UHF de fréquence 2,4Ghz.

Apparue en 1994, c’est seulement 10 ans plus tard que son débit est suffisant pour assurer l’échange de données entre les ordinateurs, téléphones portables, PDA, tablettes, manettes de consoles de jeux vidéo, kit mains libres, autoradios… avec la version Bluetooth 2.0.

En 2010, la version Bluetooth 4.0 augmente le débit mais optimise également le rendement de la consommation électrique des appareils qui en sont équipés. Nous en sommes aujourd’hui à la version 5 de la norme.

Le Bluetooth et la Wi-Fi utilisent les mêmes plages de fréquences. Même si la portée du Bluetooth (de 10 à 50 mètres selon les modèles) est largement inférieure à celle de la Wi-Fi, ce dernier consomme nettement moins d’énergie. C’est la raison pour laquelle de nombreux appareils, comme les récepteurs audios, embarquent cette technologie.

Mais l’avantage certain du Bluetooth c’est sans nul doute la possibilité de synchroniser deux appareils sans avoir à passer par un réseau domestique ou de longs câbles parcourant votre maison. Plus simplement, deux périphériques équipés du Bluetooth se connectent tout simplement en se détectant l’un l’autre. C’est à l’heure actuelle le moyen le plus simple de faire du streaming audio et de diffuser de la musique partout dans votre maison, par exemple.

back to menu ↑

Comment fonctionne le streaming audio Bluetooth ?

Le terme streaming, ou diffusion de contenu en continu, permet la lecture d’une source ou d’un flux audio ou vidéo en direct (ou avec une très faible latence).

Certains appareils Bluetooth sont spécifiquement conçus pour le streaming audio. Ils adoptent le profil A2DP : Advanced Audio Distribution Profile. Ce type de profil est destiné à gérer au mieux l’échange de flux de données audio et les différentes méthodes d’encodage dont le fameux mp3.

A noter que Windows XP et Windows 7 ne possèdent pas les drivers Bluetooth A2DP. Si vous souhaitez vous servir de votre PC comme base de diffusion du son, téléchargez et installez les drivers adéquats ici : http://software.winarkeo.net/?dir=Misc/A2DP%20Drivers/ . A partir de Windows 8 l’A2DP est interprété.

back to menu ↑

Evaluer la qualité sonore de votre récepteur audio Bluetooth

Nous l’avons vu, la technologie Bluetooth est limitée en bande passante. La quantité de données qui peuvent être échangées dans une certaine période de temps est faible comparé à la Wi-Fi. C’est pourquoi, pour parvenir à obtenir un débit transfert suffisamment rapide pour du direct, le flux audio (la source sonore) est alors compressé pour réduire le volume de données à envoyer d’un appareil à un autre. Il est ensuite décompressé par le récepteur avant de livrer le son aux enceintes.

Cette compression est obtenue à l’aide d’un algorithme, un codec, chargé d’épurer certaines fréquences non audibles par l’oreille humaine. Selon l’encodage s’en suit une perte dans la restitution de la qualité sonore originale. Cette perte est cependant le plus souvent imperceptible. Néanmoins, plus la source est compressée, plus la perception se fait ressentir.

Il est à noter également qu’entre la phase d’émission du signal, de sa réception et de son traitement, il existe une latence. Ce délai peut notamment ennuyeux lorsque le son doit être synchronisé à une vidéo. Là aussi certains codecs font vraiment la différence.

C’est la raison pour laquelle il est important de savoir quel codec de compression utilise votre récepteur audio Bluetooth.

back to menu ↑

Quel est le meilleur codec pour un adaptateur Hi-Fi Bluetooth pour une chaîne Hi-Fi ?

Il existe de nombreux codecs destinés à encoder les flux audios. Le plus connu d’entre eux est sans nul doute le mp3. Les marques de high-tech elles aussi ont développé leurs propres algorithmes de compression du son : le codec WMA de Microsoft, AAC de chez Apple ou encore LDAC de Sony.

Pour évaluer la qualité d’une source encodée, il faut observer le bitrate (bande passante nécessaire) lequel va déterminer la gamme de fréquences conservées et donc la proximité avec la source.

Sans rentrer dans des considérations théoriques pointues, il faut savoir que l’oreille humaine ne perçoit plus les effets destructifs de la compression à partir de 192 kbits/sec voire 128 kbits/sec (selon le matériel utilisé pour diffuser le son). Il est à noter que la majorité des adaptateurs Bluetooth Hi-Fi assure un débit bien supérieur à 192 kbits/sec.

Il faut aussi prendre en compte la latence entre l’émission du flux et sa réception. C’est un critère à ne pas sous-estimer car ce délai peut varier de 40ms à 220ms.

Les codecs destructifs

Certains codecs emploient des méthodes de d’encodage dites « destructives », c’est-à-dire avec perte de qualité. Voici un petit tour des principaux codecs disponibles sur les récepteurs Bluetooth.

Tous les appareils Bluetooth comprennent un codec standard pour assurer l’encodage et la transmission audio : Le SBC (Sub Band Codec). Ce codec générique est capable de délivrer un bitrate de 350 kbits/sec. Cependant, selon les conditions de réception ce débit peut chuter à 128 kbits/sec.

L’AAC, le codec d’Apple quant à lui assure lui jusqu’à 256 kbits/sec. A ce sujet si vous êtes possesseur d’un iPhone ou d’un iPad, veillez à vous assurer que votre récepteur audio Bluetooth est compatible avec l’AAC.

L’Apt-X et l’ Apt-X Low Latency sont les codecs les plus répandus sur les récepteurs Bluetooth. C’est aussi celui qui délivre l’une des meilleures restitutions sonores et assure sans sourciller les 350 kbits/sec. Aussi, nous vous conseillons d’opter pour un récepteur doté de ce codec.

Les codecs non-destructifs

Les codecs dits « non-destructifs » ou « lossless » compressent et décodent sans pertes, aucunes.

Pour profiter d’une restitution sonore exceptionnelles, il vous faudra vous tourner vers le codec LDAC de Sony qui affiche un taux de transfert de 990 kbits/sec !

back to menu ↑

Quelle latence selon les codecs utilisés ?

Nous l’avons abordé précédemment, de l’émission à la réception de la source sonore, une latence ou un léger retard peut éventuellement se faire ressentir. Cependant, si votre récepteur audio est uniquement destiné à écouter de la musique, ce paramètre n’a que peu d’importance.

Pour obtenir les meilleurs résultats les appareils jumelés entre eux doivent pouvoir gérer les mêmes codecs.

Voici un tableau comparatif des latences selon les codecs utilisés

CodecDélai
AptX Low Latency~ 40 millisecondes
AptX~ 70 millisecondes
AAC~ 120 millisecondes
SBC~ 220 millisecondes

 

Si vous prévoyez utiliser votre transmetteur pour regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéo, préférez pour un récepteur compatible Bluetooth Apt-X Low Latency.

Pour savoir si votre téléphone ou votre tablette est compatible avec le codec apt-X, rendez-vous à cette adresse : https://www.aptx.com/products?field_product_category_tid=126

 

back to menu ↑

Les connectiques d’un récepteur Bluetooth pour la Hi-Fi

L’un des principaux usages d’un récepteur Bluetooth, c’est de pouvoir le brancher directement sur un ampli de salon et streamer un flux audio sans fil à distance tout en profitant de la qualité de votre chaîne hifi.

Aussi, lors du choix de votre récepteur vous devrez vous assurer qu’il dispose des sorties permettant de le relier à votre matériel audio.

Le RCA Stéréo et RCA coaxiale

Cette connectique apparue en 1970 équipe toujours les amplis de chaîne hifi de nos jours. Elle permet la transmission des flux audios (et vidéo) qu’ils soient numériques ou analogiques. Les ports blanc et rouges envoient respectivement le signal sur votre enceinte gauche ou droite. Veillez à vérifier s’il s’agit de connectiques mâles (fiche) ou femelles (entrée). La connectique RCA coaxiale rassemble tout simplement les deux canaux en seul câble.

La sortie optique

La liaison entre l’émetteur et le récepteur étant assurée par un câble unique tissé de fibre optique, la sortie optique offre un taux de transfert ultra rapide et sans déperdition de la qualité du signal. C’est sans nul doute le meilleur choix pour tout audiophile qui dispose d’une chaîne hifi de qualité.

La prise mini-jack 3.5mm

Si l’appareil de votre source sonore n’est pas équipé de la technologie Bluetooth, optez pour un récepteur qui possède une entrée mini-jack 3.5mm et les relier ensemble à l’aide d’un jack adapté.

A l’aide d’un adaptateur jack 3.5mm vers RCA vous pouvez relier votre récepteur à votre ampli.

back to menu ↑

L’appairage : pour connecter plusieurs appareils au même récepteur

Lorsque l’on connecte deux appareils en Bluetooth, on procède au « pairing » ou appairage en français.

Le multi appairage, ou encore multipoint, défini la capacité du récepteur à pouvoir jumeler plusieurs périphériques pour des usages différés. Cette option est plutôt pratique car dans le cas contraire, nous sommes contraints de déconnecter le périphérique en cours d’utilisation pour en utiliser un autre.

C’est une fonctionnalité assez répandue. Certains récepteurs Bluetooth peuvent accueillir jusqu’à 3 périphériques. Cela permet de les utiliser à tour de rôle, l’un prenant le relai sur l’autre. Parmi eux, il y en a qui sont capables de retenir jusqu’à 8 jumelages d’appareils différents pour un usage ultérieur, ce qui évite de refaire les étapes de synchronisation.

back to menu ↑

Les récepteurs audio Bluetooth compatibles NFC

Si vous êtes en phase d’acquisition d’un récepteur Bluetooth, vous verrez souvent apparaitre la mention : compatible NFC. La technologie Near Field Communication (NFC) est une puce qui équipe les dernières générations de téléphones portables. Elle permet de transmettre des informations sur une courte portée (10cm).

Destinée notamment pour le paiement sans contact, elle peut être aussi utilisée pour faciliter grandement l’appairage de deux appareils et connecter instantanément un récepteur Bluetooth et un périphérique doté de la puce NFC.

back to menu ↑

A quoi sert le système DAC sur un récepteur Bluetooth ?

Les enceintes traitent le son de façon analogique tandis que la plupart des sources audios sont aujourd’hui numériques. Tout l’intérêt du système DAC (Digital to Analog Converter) est d’assurer la conversion du numérique en analogique.

Son intérêt est principalement perceptible sur les récepteurs dotés d’un encodage de 350 kbits/sec et au-delà. Il accroît le rendu sonore et la qualité de l’écoute.

back to menu ↑

Comment sont alimentés les récepteurs audios Bluetooth ?

Il existe deux types de méthodes pour alimenter un récepteur Bluetooth. Certains appareils combinent les deux :

  • Une alimentation secteur directement sur la prise de courant
  • Une batterie intégrée + câble USB de chargement. Il faut compter généralement 2h à 3h pour une charge complète et une autonomie d’environ 15h.

Certains récepteurs sont en mesure d’économiser leur énergie et de gérer une extinction et rallumage automatique.

vel, Donec id accumsan odio facilisis venenatis, elit. efficitur. Phasellus ultricies
recepteur-bluetooth.info